Implantation commerce

Comment bien choisir son local commercial : les 9 critères à prendre en compte

Pour trouver le lieu idéal d'implantation de votre commerce, il vous faudra trouver un local bien situé dans la zone géographique que vous aurez défini en fonction de votre étude de marché

Mots-clés :

Trouver le bon local au bon emplacement et au bon prix est crucial pour un commerçant. Or, les critères de sélection diffèrent d’une activité à une autre. La CCI dispose d’un panel de services qui passe au crible tous ces critères. Quel que soit votre état d’avancement, nous pouvons vous guider.

Comment choisir la zone d'implantation de son commerce ?

Vous avez un projet, mais vous ne savez pas où implanter le local commercial. La CCI peut vous éclairer sur ce que proposent les différents pôles commerciaux (à Lyon, Roanne ou Saint-Etienne et alentour) et la manière dont ils fonctionnent. Objectif : identifier le meilleur emplacement.

Une autre possibilité consiste à identifier les zones d’implantation prioritaires par rapport au potentiel commercial de votre activité, en fonction des commerces existants, des bureaux, des habitations et de la concurrence.

La CCI publie des Enquêtes Consommateurs mises à jour tous les 5 ans. Type de clientèle, évaluation du potentiel de dépenses, influence touristique, nouvelles tendances de consommation, part d’achats sur internet… il s’agit d’un véritable outil d’aide à la décision

Une fois une zone d'implantation ou un pôle commercial défini(e) comme étant le/la mieux adapté(e) à votre projet, la CCI peut vous guider dans les rouages de l’immobilier commercial. A qui s’adresser ? Quelle est la valeur locative des biens en fonction de son emplacement ? Qui sont les meilleurs contacts à démarcher ?

Les 9 critères pour valider l'emplacement de son local commercial

Vos démarches ont abouti et après une ou plusieurs visites, vous pensez avoir trouvé le local idoine. Avant de signer, vous évaluez les forces et les faiblesses du bien et sa commercialité :

1. La visibilité de l'emplacement

2. L'accessibilité : comment est-il desservi : accès routiers, les modes de transports existants (voiture, modes doux, transports en commun).  Existe-t-il  à proximité immédiate un nombre suffisant d'emplacements de stationnement ? Comment se situe le local par rapport aux flux piétons, aux arrêts de bus ?

3. La dynamique commerciale du quartier : type de commerce, activités ? 

4. L'image du quartier et des activités existantes ? 

5. Les flux et la fréquentation : zone de chalandise, niveau d'activité, profil de clientèle…

6. L'environnement concurrentiel 

7. La synergie avec les autres commerces : les activités voisines sont-elles suffisamment variées et complémentaires à celle envisagée ? 

8. Les services de proximité : existe-t-il dans ce quartier des équipements publics, des écoles, des entreprises… ?

9. L’environnement du local: l’architecture, le mobilier urbain, la signalétique, les zones de livraisons…

Il vous est bien sûr vivement conseillé de passer du temps sur le terrain à différents moments pour vous faire votre propre opinion.  

Après l’emplacement, quid de la qualité du local ?

Il est conseillé de valider un certain nombre de paramètres avant de signer un bail :

  • surface de vente,
  • linéaire de la vitrine,
  • état de la façade,
  • normes,
  • surface de réserve,
  • plans,
  • adaptation aux obligations réglementaires (accessibilité, normes d’hygiène, sécurité, urbanisme…)
  • travaux à prévoir… sont autant d’éléments à examiner.

Comme pour le choix d’un lieu de vie, tous les indicateurs ne sont pas toujours au vert. Dans ce cas, pensez que les forces du local doivent pouvoir compenser les éventuelles faiblesses.   

Pour aller encore plus en détail et valider votre chiffre d’affaires prévisionnel, la CCI propose aussi une étude personnalisée qui exploite la base de données de l’Enquête Consommateurs en fonction de votre projet et de l’adresse du local.

A savoir

  • Les conseils sur les forces et les faiblesses d’un local sont gratuits.
  • Seules les analyses spécifiques basées sur l’Enquête Consommateurs sont payantes.
  • La CCI peut également vous mettre en lien avec des acteurs économiques de la ville ou de la Métropole, des juristes… qui sauront vous éclairer sur les questions de loyer et de droit au bail notamment.

Contact : Gaëlle Bonnefoy-Cudrazg.bonnefoy-cudraz@lyon-metropole.cci.fr

 

guillemet1 Le bon plan : Pas de porte, droit au bail, fonds de commerce : Que choisir ? 
Christine Ottavy, juriste expert, conseil transmission-reprise à la CCI

Christine OttavyPour occuper un local commercial, le choix entre un fonds de commerce, un pas de porte ou un droit au bail dépend avant tout des ressources financières du porteur de projet. Ainsi, la reprise d'un fonds de commerce avec la poursuite de la même activité présente moins de risques, mais est plus couteuse que les deux autres modalités car on ne part pas de zéro. Pour le pas de porte et le droit au bail, le principal conseil est de vérifier la qualité de l'emplacement, car c'est ce qui fait toute la différence : la surface vitrée, le passage piéton, l’environnement économique… Je recommande aussi de faire très attention au contenu du contrat, dans ses aspects économiques et juridiques. Les porteurs de projet ne doivent pas hésiter à se faire accompagner par des professionnels pour éviter les pièges. tribune de lyonguillemet2

A télécharger : 
- Notice juridique : 
Le fonds de commerce (pdf)
Listes des contacts des principales agences immobilièresrégies immobilières et principaux promoteurs immobiliers ainsi que les centres commerciaux de l'agglomération (listes éditées par la CCI en partenariat avec la ville de Lyon).

Produits Datacommerce : réussissez votre projet d'implantation, développement ou de reprise d'un commerce avec des données stratégiques.

Logo 10e enquete finalDécouvrez notre nouvelle offre de produits DATACOMMERCE issue des résultats de la 10ème enquête consommateurs, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir l'implantation de votre commerce.

Public ciblé : créateurs, repreneurs de commerce, commerçants indépendants, franchisés, franchiseurs, enseignes nationales (direction expansion ou/et développement
Champ d'application :
- 18 produits alimentaires, 31 produits non alimentaires, 3 prestations de service 
- 200 secteurs géographiques
Objectifs : évaluer son marché potentiel, optimiser son implantation, mesurer sa part de marché, connaitre l’attractivité d’un pôle commercial, développer son point de vente

Nos produits sont disponibles uniquement sur le périmètre géographique de la région lyonnaise et leur champ d'application est limité au secteur du commerce de détail.