Presse

Réussir la transformation de la CCI : le challenge de Philippe Valentin, nouveau Président

Publié le LUNDI 16 SEPTEMBRE 2019

Réussir la transformation de la CCI : le challenge de Philippe Valentin, nouveau Président - CCI de Lyon

Réunis en assemblée générale ce lundi 16 septembre, les élus de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne ont élu à l’unanimité Philippe Valentin, 55 ans, Président de la CCI. Il succède à Emmanuel Imberton, qui a démissionné pour des raisons médicales.

Copyright Jean-Jacques RAYNAL

Philippe Valentin, élu Président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne

Philippe Valentin a rendu un hommage appuyé à Emmanuel Imberton, qui a assumé la présidence de la CCI depuis 2013 dans un contexte de réduction de ressources, de redéfinition des missions des CCI et de transformation. « Ce qu’a accompli Emmanuel Imberton est extraordinaire et remarquable » a-t-il souligné. « Avec beaucoup d’audace et de ténacité, un engagement incroyable et un rare sens de l’intérêt général, il a tracé la vision d’une transformation profonde de la CCI, puis a mené l’exécution de cette stratégie avec beaucoup de succès. »

Philippe Valentin est Président du Groupe Valentin (siège à Villeurbanne), spécialisé dans la construction industrielle, tertiaire et logement, et qui compte 130 collaborateurs.

Lors de cette même assemblée générale, Myriam Bencharaa, Vice-Présidente de la CCI a été élue Présidente de la Délégation de Lyon de la CCI, et Luc Pelen, jusque-là Président de la commission Aménagement du territoire, a été élu Vice-Président. Il intègre le Bureau de la CCI.

Le Bureau : 

Bureau-16-09-2019

De gauche à droite au 2eme rang : Daniel Loctin, Daniel Villareale, Guy Delorme, Marc Degrange, Luc Pelen, Jean Mougin. Au premier rang :  Irène Breuil, Philippe Valentin, Myriam Bencharaa et Yves Chavent. Copyright : Jean-Paul Bajard

Réussir la transformation de la CCI : le challenge de Philippe Valentin, nouveau Président

Philippe Valentin inscrit son action dans la continuité de celle d’Emmanuel Imberton, engageant l’acte 2 de la transformation de la CCI.

Sous l’impulsion d’Emmanuel Imberton, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a mené à bien ces dernières années des projets de transformation de son business modèle, de son organisation et de ses champs d’intervention à un rythme accéléré. Il s’agissait d’anticiper et de préparer la CCI à la réduction significative de ses ressources publiques, puisque d’ici 2022, c’est une réduction de 75% qu’elle devra absorber.

Voici les quatre principaux chantiers qui ont été menés : fusion des 3 CCI de Lyon, Saint-Etienne et Roanne ; sécurisation de la participation de la CCI dans la SA Aéroports de Lyon ; sauvetage des musées des Tissus et des Arts décoratifs avec la région AURA et Unitex, création de la SA early makers group (emlyon business school) et ouverture du capital à des investisseurs de croissance.

Philippe Valentin place sa présidence dans la continuité de celle de son prédécesseur : « Il nous faut maintenant passer à l’acte 2 de la transformation de la CCI. Celle qui nous permettra d’assurer nos missions de service public tout en identifiant de nouveaux business modèles générateurs de revenu pour la CCI et répondant aux besoins de croissance des entreprises » a-t-il déclaré.

« Je souhaite que nous remettions la CCI au centre de l’échiquier, en cohérence avec son environnement et dans un esprit constructif avec nos partenaires. La CCI a de vrais atouts : expertises techniques, ancrage territorial, positionnement au coeur des réseaux, proximité avec les entreprises. Nous avons aussi un réel capital confiance que nous devons mieux exploiter en remettant le client au centre de notre transformation. »

Remettre le client au coeur des priorités de la CCI, c’est aussi garder l’entreprise au centre de notre action, et élever la voix chaque fois que nécessaire pour défendre les intérêts des entreprises et des commerçants, et faire en sorte que leur environnement soit facilitateur de leur croissance. Sur ce sujet, la CCI dévoilera dans les semaines qui viennent un Livre blanc sur les mobilités. « Le sujet des infrastructures est un levier de compétitivité majeur pour les entreprises de notre grand bassin métropolitain Lyon Saint-Etienne Roanne, et nous poursuivrons le combat sur les projets-clés » a assuré Philippe Valentin.

Il a affirmé vouloir travailler en étroite collaboration avec CCI France et la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes : « Dans un contexte où les CCI sont challengées, il nous faut plus que jamais mettre notre énergie sur les vrais enjeux, capitaliser sur les forces de ce réseau unique en France et réussir ensemble cette transformation. »

Enfin, Philippe Valentin a annoncé aujourd’hui le lancement officiel (voté en Assemblée générale de la CCI hier) d’un projet auquel il tient beaucoup, la création d’une société d’investissement et de financement des entreprises.
« Ce projet est tout à fait emblématique de ‘la CCI de demain’ que nous sommes en train de construire dans le cadre de notre transformation : identifier de nouveaux business modèles générateurs de revenus pour la CCI et répondant aux besoins de croissance des entreprises. » a affirmé Philippe Valentin.

Agé de 55 ans, Philippe Valentin est Président du Groupe Valentin (siège à Villeurbanne), spécialisé dans la construction industrielle, tertiaire et logement, et qui compte 130 collaborateurs.