Commerce

Immobilier commercial : vents porteurs en région lyonnaise

Publié le LUNDI 27 JANVIER 2020

Mots-clés :
Immobilier commercial : vents porteurs en région lyonnaise - CCI de Lyon

Concurrence du e-commerce, nouveaux modes de consommation et crises sociales à répétition… le commerce n’est pas épargné ces dernières années, mais un vent de renouveau souffle sur la région lyonnaise. Les projets urbains et commerciaux sont nombreux. Les investisseurs savent que la rentabilité sera au rendez-vous.

Après une accalmie dans les chantiers et les réalisations ces dernières années, l’immobilier commercial repart à la hausse à Lyon et dans sa grande région. Signe distinctif de cette activité bien orientée : le nombre de grands projets urbains et commerciaux lancés et annoncés à court ou moyen termes.

L’aire urbaine la plus désirable de France

Premier d’entre eux, celui du quartier de la Part-Dieu avec une restructuration-extension du centre commercial qui devrait s’achever en 2020. Au total, 32 000 m2 supplémentaires sont programmés, répartis entre restaurants, cinémas et commerces. Quant à la gare et à ses environs, ils deviendront l’écrin d’une trentaine de nouvelles boutiques à horizon 2023.

Du côté de Vénisseux Grand Parilly - où Ikea et Leroy Merlin ont transféré leurs enseignes fin 2019 - plus de 40 000 m² de grande et moyenne surfaces, 3 000 m² de commerces et de services en rez-de-chaussée, ainsi que 2 000 m² de restauration, sont inscrits dans le marbre d’ici à 2025. À plus petite échelle, la requalification de l’entrée Est de Lyon, vers l’avenue Mermoz, donne lieu à un réaménagement de l’enseigne phare, les Galeries Lafayette, bientôt rejointe par de nouvelles boutiques.

Chez le voisin villeurbannais, l’historique quartier des Gratte-Ciel, construit dans les années 1930 par l’architecte Môrice Leroux et constitué de grands ensembles art-déco, va doubler de taille dans les dix ans. Plus de 900 logements sont prévus et avec eux, près de 28 000 m² de commerces, services et cinéma. À ces opérations de grande envergure s’ajoutent plusieurs programmes d’accompagnement au développement urbain : sur la Zac des Girondins près de Gerland, à la Confluence, sur le pôle Carré de Soie… Une effervescence qui illustre l’attractivité de la métropole lyonnaise, classée pour la 3e fois consécutive par le baromètre Arthur Loyd, au rang d’aire urbaine de plus d’1 million d’habitants la plus désirable de France.

Dans son sillage, Saint-Étienne et Roanne développent leur offre. En 2020, l’avant-gardiste complexe Steel offrira aux Stéphanois quelque 55 000 m² de commerces dans les univers de la mode, de la maison, des loisirs, du sport et de la restauration. Et à Roanne, le chantier de l’îlot Foch-Sully viendra renforcer l’offre commerciale du centre-ville.

Des règles du jeu admises et respectées

Ces dernières années, un consensus a émergé sur la façon d’accompagner le développement de l’offre commerciale et sur les règles de bon sens à respecter. La CCI a adopté une doctrine, fin 2018, dans laquelle elle énumère quelques points de vigilance, devenus des garde-fous. Par exemple : la nécessité de favoriser le commerce de centre-ville et les services de proximité ; la recherche d’une offre équilibrée entre les commerces de centralité et les pôles périphériques ou l’implantation de drives au sein de surfaces commerciales existantes.

Un accompagnement qui fait gagner !

En appui aux commerçants souhaitant s’installer dans de nouveaux quartiers ou profiter de la dynamique liée aux projets urbains, la CCI exploite par ailleurs les données de ses enquêtes Consommateurs, actualisées tous les 5 ans. Elle accompagne aussi ceux qui le souhaitent dans leurs décisions, au travers de son offre DataCommerce. « Nous voulions nous installer en Presqu’île lyonnaise, mais nous ne savions pas où exactement, témoignent Delphine et Nathalie Barbier, qui ont ouvert un concept-store autour des bijoux en perle, en novembre 2019. La CCI a réalisé une étude d’impacts, qui a conforté notre choix pour la rue de Brest ». Le secteur a été passé au crible : qualité des accès, situation, état de la concurrence, comportements d’achat des consommateurs… jusqu’à établir le chiffre d’affaires réalisable de la première année d’exploitation. Autre expérience, celle de Benoit Dupré et de ses associés, propriétaires du bistrot chic L’Octave, dans le 9e arrondissement de Lyon. « L’étude DataRestauration s’est révélée très pertinente, explique Benoît Dupré. Précis et concrets, les données, schémas et graphiques fournis sur le bassin de vie, les habitudes de consommation, les entreprises implantées et la concurrence ont permis de lever nos doutes et d’affiner notre modèle économique au regard de notre clientèle actuelle et potentielle ».

La CCI dispose également de données sur les coûts d’implantation d’un commerce. Sachez que ce sont les boutiques de décoration et de design qui requièrent le moins d’investissement initial, à la différence du secteur des adresses gourmandes. Le premier avoisine les 800 euros par mètre carré ; le second dépasse 2 800 euros par mètre carré.

CHIFFRES CLES

Le top 10 des valeurs locatives à Lyon pour le commerce:

  • Rue de la République : 2 000 à 2 900 €/m²
  • Rue Émile Zola : 900 à 1500 €/m²
  • Rue Édouard Herriot : 700 à 1500 €/m²
  • Rue de Brest : 700 à 1 000 €/m²
  • Avenue de Saxe : 500 à 1 000 €/m²
  • Cours Franklin Roosevelt : 500 à 700 €/m²
  • Rue Victor Hugo : 400 à 600 €/m²
  • Confluence : 350 à 1 200 €/m²
  • Vieux Lyon : 350 à 450 €/m²
  • Avenue des Frères Lumière : 200 à 500 €/m²
  • Moyenne centre-ville de Lyon : 830 €/m²

Les valeurs locatives à Saint-Étienne :

  • Rue Général Foy : 550 €/m²
  • Place du peuple : 500 €/m²
  • Moyenne centre-ville : 326 €/m²

Les coûts d’aménagement moyens des commerces:

  • Adresse gourmande : 2 850 €/m²
  • Bar et cave à vin : 1 889 €/m²
  • Mode et accessoire : 1 787 €/m²
  • Restaurant : 1 655 €/m²
  • Services : 1 661 €/m² 
  • Beauté et bien-être : 1 257 €/m²
  • Loisirs : 847 €/m²
  • Déco design : 796 €/m²

A noter :

montage ciel tours Fotolia v5

Cette année, la 2e édition du  Carrefour de l'Immobilier d'Entreprise (CIEL)  aura lieu à la CCI à Lyon les 10 & 11 juin 2020. Cet événement est ouvert à toutes les entreprises porteuses de projet immobilier et à tous les professionnels du secteur. Nouveau : le CIEL 2020 s'ouvre aux locaux commerciaux.