Comment j’ai fait pour relever le défi de l’international ?

Publié le MARDI 10 MAI 2022

Comment j’ai fait pour relever le défi de l’international ? - CCI de Lyon

S’implanter sur de nouveaux marchés internationaux est un challenge. PATRICK MERMET, directeur administratif et financier de Mécaconcept, en sait quelque chose ! Pour ne pas reproduire l’amère expérience vécue il y a quelques années, il a préparé sa stratégie export avec Ambition Région International.


1. Le problème

Après une première tentative infructueuse en 2017 au Maroc, ce fabricant de machines industrielles sur mesure pour les secteurs de l’agroalimentaire, la chimie, l’aéronautique, l’automobile ou encore la pharmacie a souhaité, en 2020, refondre son approche export autour de pays à fort potentiel. « Nous travaillons déjà à l’étranger via les filiales internationales de nos clients, indique Patrick Mermet, directeur administratif et financier de Mécaconcept et de la holding Industries Concept. Notre entreprise voulait passer un cap stratégique et densifier son maillage en dehors de nos frontières. Mais pour mettre toutes les chances de notre côté, nous devions structurer la démarche, établir un réel plan d’action et cibler au mieux les territoires afin de ne pas renouveler les erreurs du passé ». Ne disposant pas des ressources en interne, la PME ligérienne s’est mise en quête d’une aide extérieure.

2. La solution

Patrick Mermet a pris contact avec la CCI, qui l’a orienté vers Ambition Région International, un dispositif soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et remplaçant le précédent programme Go export. « Entre fin 2020 et le printemps 2021, nous avons bénéficié de l’appui d’un expert dans la définition de notre stratégie, des actions à mettre en place et des pays cibles, indique le dirigeant. En complément, des ateliers collectifs nous ont apporté des informations essentielles en matière juridique, notamment sur la rédaction et la négociation des contrats internationaux, ainsi que sur les Incoterms ». À l’issue de ce travail, le Canada, en particulier Montréal, se sont révélés en destinations prioritaires, par la langue pratiquée, la prédominance de l’aéronautique et un coût de la main-d’œuvre proche de celle de la France.

3. Les premiers résultats

Sans attendre, Mécaconcept a déroulé son plan d’action. Un jeune ingénieur a été nommé en mars 2021 pour développer le marché montréalais, puis un VIE a été recruté en octobre dernier puis envoyé dans la ville canadienne pour se former aux pratiques et méthodes locales, acquérir des informations sur les marchés et gérer les contacts sur place. Pendant ce temps, le service communication a adapté les plaquettes de présentation et le site internet. « Ambition Région International nous a fait gagner un temps précieux en définissant les ordres de priorité, explique Patrick Mermet. L’étude de marché sur le Canada, nous est très utile et nous aide dans notre démarche ». Tout est aujourd’hui sur les rails pour convertir les premiers contacts en business.

 

Mecaconcept, Roche-la-Molière (42)

Création : 1992

Effectif : 40

Chiffre d’affaires 2021 : 6,15 M€

 

Vous souhaitez vous aussi bénéficier d'un accompagnement similaire ?
Contactez Pauline Bransiet à la CCI au 04 77 43 04 54 - p.bransiet@lyon-metropole.cci.fr ou notre Centre de Contact Clients au 04 72 40 58 58.