Et si vous partagiez votre premier salarié ? - CCI de Lyon

Embaucher une compétence à temps plein, difficile lorsqu'on démarre son entreprise ? Des solutions alternatives existent.

Selon la dernière étude de l'INSEE sur les création d'entreprises en 2016, seules 7 % des entreprises classiques emploient des salariés lors de leur création (hors micro-entreprises). Lourdeur administrative, manque de budget, incertitude face à l'avenir... pas facile de franchir le pas. 

Pourtant, pouvoir conjuguer flexibilité et stabilité, cela existe ! C'est d'ailleurs la principale raison invoquée pour les entreprises* qui ont choisi un professionnel à temps partagé : plus de flexibilité ou une meilleure maîtrise des coûts pour 47% d'entre elles, et 26% pour une expertise plus pointue. Pour les dirigeants de TPE cela peut être un vrai soulagement que d'être déchargé d’une partie de la charge administrative pour se recentrer sur son cœur de métier, quelques heures par semaine.
Du côté des salariés à temps partagés, c'est la volonté de sortir du schéma classique qui ressort : 53% ont déclaré avoir choisi le temps partagé car c'est "une nouvelle façon de travailler", et 96% déclarent souhaitent même le rester ! (*cf : Baromètre 2016 du Travail à temps partagé, février 2017). 

Plusieurs solutions sont possibles :

Le multi-salariat

Le principe : le salarié a un contrat de travail à temps partiel par entreprise. Avec des avantages pour les deux parties : le salarié peut signer plusieurs contrats en temps partiel jusqu'à reconstituer un temps plein et chaque entreprise peut bénéficier de la compétence du salarié et accélérer son développement.
Inconvénients pour le salarié : jongler avec des contrats différents (et donc des conventions collectives différentes) tout en respectant une durée maximale du temps de travail, soit 48h/semaine, max 10 heures/jour).
Ce multi salariat peut être géré par des associations de temps partagé. 

Ref : Fédération Nationale des Associations du Travail en Temps partagé : www.fnattp.com 

Les entreprise de travail à temps partagé (ETTP) :

Le principe : ces entreprises mettent à disposition d'entreprises clientes du personnel qualifié qu'elles n'auraient pu recruter par manque de moyens financiers ou à cause de leur taille. Créées dans ce but exclusif, les ETTP doivent apporter des garanties financières. Un contrat de travail à durée indéterminé est donc signé entre l'ETTP et le salarié. Un contrat de mise à disposition relie l'entreprise cliente à l'ETTP. Essentiellement des société de prestations de service, elles proposent des profils experts directement opérationnels.

Ref : Ministère de l'emploi et du Travail , contrat de travail / travail à temps partagé

Le groupement d'employeurs (GE) :

Le groupement d'employeurs (GE) est une structure juridique le plus souvent associative (association de loi 1901). Elle recrute et gère des salariés pour les mettre à disposition de ses entreprise adhérentes. Il s'agit ainsi de mutualiser des RH dans une même zone économique ou bassin d'emploi et d'offrir un emploi stable aux salariés. Le Groupement d'employeur ou GE est donc l'employeur unique des salariés, c'est lui qui verse les salaires et les charges et refacture ses services aux entreprises adhérentes.

Avantages pour le salarié d'un GE  : accéder à un emploi stable via un contrat de travail unique et à durée indéterminée. L'emploi du temps est généralement réparti sur l'année ou la semaine entre 2 ou 3 entreprises (le plus souvent), avec une gestion de planning qui exclut tout risque de chevauchement. La stabilité de l'emploi est aussi assurée par le fait que le GE est moins fragile qu'une entreprise unique. Le salarié d'un GE peut disposer d'une évolution de carrière et de formations, tout en diversifiant ses compétences et ses expériences. Si disponible, le salarié bénéficie de la convention collective du groupement.

Avantages pour l'entreprise : bénéficier d'un vivier de compétences récurrentes ou ponctuelles de tous niveaux, fidéliser des emplois saisonniers, simplifier les tâches administratives (paye, organismes sociaux...), disposer d'un cadre juridique sécurisé... C'est aussi la possibilité pour les entreprises de mieux ajuster leurs RH face aux variations d'activité. Enfin, elle dispose de compétences sélectionnées et validées par le groupement d'employeurs auxquelles elle n'aurait pas eu accès seule.
Inconvénients : la solidarité des dettes en cas d'une entreprise membre défaillante.

Exemples dans la région :

  • à GIVORS, Le groupement d’employeurs Gerhôsud a développé une offre de services spécifiquement dédiée, en recrutant une personne et en la mettant à disposition le nombre d’heures souhaité pour une période temporaire ou durable. Il peut même héberger le collaborateur si l'entreprise manque de place. Contact ou 06 98 70 11 10
  • à ROANNE, GEPARO, le Groupement d'Employeurs du PAys ROannais met à disposition des collaborateurs à temps partagé immédiatement opérationnels, selon les besoins particuliers et vous libère de la gestion administrative (recrutement, paye, ...). GEPARO refacture uniquement le temps utilisé à ses entreprises clientes.

Plus d'informations : Union des regroupements d'employeurs de France : www.ugef.fr 

Pour vous rapprocher d'un GE : coordonnées des groupements d'employeurs dans le Rhône et la Loire.

Le portage salarial

Là encore, il s'agit d'une relation contractuelle tripartite. La personne "portée" signe un contrat d'embauche directement avec une société de portage (CDD ou CDI), qui met à disposition le salarié auprès de l'entreprise cliente le temps d'une mission après signature d'un contrat de prestation de service. Cela ne concerne que les activités intellectuelles sous statut cadre, pas les SAP ni les métiers en rapport avec la peau (esthétique, coiffure). Généralement, l'entreprise cliente a été prospectée par la personne "portée" qui a négocié avec elle les conditions de sa mission. Si le salarié tombe malade, la société de portage doit remplacer la personne dans ses missions.La société de portage doit avoir souscrit à une garantie financière pour garantir le paiement du salarié porté et le versement des cotisations sociales. 

Le salarié bénéficie du régime général de la Sécurité sociale, et de la protection sociale. 

Pour aller plus loin