PORTRAIT D'ENTREPRENEUR : Yves MILLARDET

Directeur général délégué de la holding et Président du Directoire d'AFL banque

cafl banque des collectivitesQuelques mots sur votre entreprise... 

L’ALF est une banque publique de développement française créée par et pour les collectivités locales, fonctionnant comme une coopérative. Sa raison d’être, c’est de financer l’investissement public local pour permettre aux collectivités territoriales de développer des projets sur leur territoire (en matière d’éducation, de numérique, de santé, de mobilités etc.). Pour ce faire, l’AFL lève des fonds sur le marché obligataire à des conditions attractives pour les redistribuer sous forme de prêts (à court, moyen ou long terme). 

Quel est votre rôle au sein de la société ?

Notre groupe est composé de deux sociétés :

- Une société holding, dont l’actionnariat est exclusivement dans les mains de collectivités territoriales.

- Cette holding détient une banque qui exerce l’activité opérationnelle.

J’assume la fonction de Directeur général délégué de la holding et de Président du Directoire de la banque.

Comment avez-vous découvert le service CCI Chambersign ? Dans quel contexte avez-vous fait appel à ce service ? Quel était votre besoin à ce moment-là ?

Banque extrêmement légère, composée de moins de 40 personnes, nous avons dans notre ADN, l’automatisation des process. Parmi eux, la signature des contrats de crédit est un élément déterminant, ceux-ci devant être signés en 3 exemplaires et incluant des mécanismes de garantie. Dès lors, la recherche de l’utilisation des mécanismes de signature électronique était naturelle bien que très innovante dans le milieu des collectivités territoriales. Très vite, nous nous sommes rapprochés de Chambersign qui nous est apparue comme l’institution de référence pour disposer de nos certificats de signature.

Avez-vous été accompagné par un expert au sein de notre CCI dans votre démarche ? Si oui, par qui ?

Oui, il s’agit de Thomas Maréchal, à la Chambre de Commerce et d’Industrie, sur la délégation de Lyon. Nous avons également été guidés par notre Direction des Systèmes d’Information.

Quels sont pour vous les avantages de ce service CCI Chambersign ?

Le fait de disposer d’un certificat de signature unique (deux en ce qui me concerne, l’un pour la holding et l’autre pour la filiale) a permis de gagner un temps considérable sur ces sujets, dans un environnement de sécurité propre à ce que l’on peut attendre d’un établissement financier. Nous sommes d’ailleurs un prescripteur permanent de ce service auprès des Elus locaux, afin d’accélérer la mise en place de signatures automatisées dans les collectivités locales.

Êtes-vous satisfait de ce service ?

Clairement. Nous sommes passés très rapidement de 100% de contrats signés par voie papier à plus de 20% de nos contrats signés par voie électronique en 2021, donc la croissance est très rapide. Et nous sommes confiants sur le fait que cette progression va se poursuivre en 2022 puisque de collectivités utilisatrices est en augmentation constante. Plus économique, le service est également plus écologique grâce aux économies d’impressions.

Points positifs ?

Nous notons que les collectivités de toutes tailles sont désormais habituées à la signature certifiée Chambersign. Notamment les petites et moyennes, où le maire signe en direct beaucoup des engagements.

De plus, la certification d’identité qui rend l’utilisation abusive de ces certificats probablement impossible est très rassurante pour nous, comme pour nos clients.

Points négatifs ?

Le seul que je verrais, c’est que cela rend parfois le process un peu plus délicat dans les grandes collectivités car les process de délégation de signature ne s’accompagnent pas nécessairement de la création de certificats pour les personnes en bout de chaîne. Dès lors, l’ensemble des procédures doit parfois être revu. Mais nous sommes confiants sur le fait que cela progresse.

Avez-vous des axes d’amélioration à nous suggérer ?

Dans l’esprit des opérateurs économiques, les CCI sont des institutions para-publiques qui jouent un rôle d’accompagnateurs des activités économiques. En tant que contrôleurs de la sécurité de l’utilisation des certificats (présentation de papiers d’identité, utilisation personnelle et sécurisée, etc.), il me semble que le couple CCI / Sécurité des systèmes est un axe à mettre en avant car il présente beaucoup de cohérence.

Recommandiez-vous à votre entourage ce service ?

Nous le faisons au quotidien avec les collectivités locales.

Feriez-vous de nouveau appel à ce service Chambersign ?

Absolument