Création d'entreprise

Financement de la création d'entreprise : les solutions nationales

C’est bien souvent le nerf de la guerre. Le financement du projet de création d’entreprise va influer fortement sur sa réalisation et son développement. Pour trouver les financements adéquats à votre projet, vous devrez présenter un business plan solide.

Le financement de la création d'entreprise

Si en France les entrepreneurs disposent d’un large éventail de possibilités de financement pour accompagner leurs projets, la question primordiale est toujours la question des fonds propres et du capital de l’entreprise. Aussi afin de rechercher les financement s adaptés à votre projet, il vous faudra construire vos prévisions financières, traduction chiffrée de votre étude de marché et de votre positionnement commercial.

Afin d’y voir plus clair, nous vous proposons un aperçu de ces différentes solutions de financement nationales ou dans la région lyonnaise qui s’offrent à vous.

LOVE MONEY

Il s’agit du financement via votre cercle familial et amical.

L’avantage : les gens vous connaissent, ont confiance en vous et donc sont généralement facilement enclins à investir dans votre projet. De plus, ce type de financement va venir renforcer vos fonds propres et ainsi permettre de faire levier sur les autres financements.

L’inconvénient : le montant des fonds levés reste limité, et vous risquez de voir vos amis et votre famille se sentir autorisés à mettre son grain de sel dans votre business. Pas toujours simple à gérer.

CROWDFUNDING

Une autre solution se développe du plus en plus : le crowdfunding ou "financement participatif". Tout le monde en parle et les plateformes proposant ce type de service se multiplient sur la toile.

Il existe 3 formes de crowdfunding :

  • Les plateformes de dons : basées sur des petits montants, elles permettent de faire des préventes ou du dons contre de petits cadeaux
  • Les plateformes de prêt : elles s’adressent surtout à des entreprises en développement et sont peu adaptées à des projets de création d’entreprise 
  • Les plateformes en equity : prise de participation dans l’entreprise (entrée au capital), elles s’adressent à des start-up ou à des entreprises à fort potentiel de croissance. La CCI a lancé une nouvelle plateforme : GO Funding : le crowdfunding en capital

Votre première tâche sera donc d’identifier la plateforme correspondant le mieux à votre projet et au mode de financement recherché. Le site de BPI France vous sera d’une grande aide : http://tousnosprojets.bpifrance.fr

Ensuite, il vous faudra animer toute la campagne de financement : faire parler du projet et susciter l’envie d’y investir.

Business Angels

Les « Business Angels » peuvent également apporter leur soutien à votre projet. Leurs critères de sélection : des start-up ou des entreprises avec un fort potentiel commercial.

C’est aussi la personnalité et la complémentarité de l’équipe qui achèvera de convaincre ces investisseurs. En moyenne, les projets sélectionnés décrochent entre 100 000 et 150 000€ via ce type de financement.
Le réseau lyonnais des Business Angels

Banques

De manière plus traditionnelle, les banques restent un partenaire incontournable pour une entreprise. Evidemment, la crise les a rendues extrêmement prudentes, voire timorées. Le parcours est donc long et parfois décourageant. Les banquiers sont de plus en plus difficiles à convaincre, et surtout ils exigent un apport personnel beaucoup plus important qu’avant.

Micro-crédit professionnel

Le microcrédit professionnel consiste en l'attribution de prêts de faible montant à des entreprises ne pouvant accéder aux prêts bancaires classiques.

Le microcrédit professionnel s'adresse aux personnes qui veulent créer ou reprendre une entreprise, quel que soit le secteur d'activité ou leur statut :

  • à condition qu'ils n'aient pas accès au financement bancaire classique ;
  • et que leur activité s'exerce en France.

Les conditions généralement requises pour obtenir l'accord des organismes de prêt sont, notamment :

  • que l'entreprise soit en cours de création ou avoir moins de 5 années d'existence ;
  • que le financement global ne dépasse pas 10 000 € ;
  • qu'un garant à hauteur de 50 % du financement accordé soit identifié.

Le prêt est rémunéré par un intérêt, souvent au moins égal à 5 %.

En général, la durée de remboursement n'excède pas 36 à 48 mois, sauf si le prêteur accepte de différer le remboursement.

Pour effectuer une demande de microcrédit, il faut s'adresser à un organisme habilité (par exemple l'ADIE principal organisme de microcrédit professionnel) ou auprès de réseaux bancaires agréés.

Fonds d'investissements

Pour des besoins de financement plus importants, il est possible de faire appel à des fonds d’investissement. Mais pour eux également, la crise est passée par là. Les fonds ont donc accru leur sélectivité et ont rajouté des conditions toujours plus draconiennes. Leur processus de sélection s’est rallongé mais ils restent tout de même une solution très intéressante pour des levées de fonds importantes.