Création d'entreprise - franchise

Créer en franchise : y aller ou pas ?

Créer une entreprise seul ou en franchise est un choix qui doit être pesé à l'avance, en en connaissant les atouts mai aussi les exigences.

Mots-clés :
Créer en franchise : y aller ou pas ? - CCI de Lyon

Allez-vous ouvrir l'un des 6 200 points de vente attendus cette année en France selon Franchise Magazine ?  Si les perspectives de ce marché sont attirantes, il convient de se poser les bonnes questions  : demandez-vous si vous êtes prêt pour la franchise, et si la franchise est faite pour vous.

Les atouts de la franchise : 

- Le côté rassurant :

  • Bénéficier d'un réseau et d'un concept qui ont déjà fait leurs preuves
  • Limiter le sentiment d'isolement que connaissent les chefs d'entreprise par l'appartenance à un réseau qui peut apporter son expérience et son soutien, une véritable dynamique de groupe.
  • Bénéficier d'une notoriété établie, d'une clientèle sensibilisée, et même fidèle à la marque avant même le lancement de votre entreprise.

- Le côté matériel :

  • Bénéficier d'une logistique déjà rôdée : approvisionnement, livraison, stocks...
  • L'assistance commerciale (formations, conseils, etc), publicitaire (campagnes de pub), managériale, informatique
  • La recherche et développement : le franchiseur doit évoluer en permanence son concept

- Le côté financier :

  • L'accompagnement au financement
  • La perspective d'un développement plus rapide, d'un chiffre d'affaire plus important

Les limites de la franchise : 

- La perte de liberté : accepter les contraintes imposés par le contrat de franchise, qui peuvent porter sur :

  • Le lieu d'implantation et le choix du local, du mobilier
  • Le respect de la qualité et de la composition des produits,  
  • Parfois, exclusivité de l'approvisionnement auprès du franchiseur ou d'un fournisseur référencé,
  • Les méthodes de vente,
  • Le respect de la charte de communication, etc.

Le franchiseur peut s'en assurer par des contrôles inopinés, qui incluent la gestion et la bonne marche de votre entreprise

- L'investissement de démarrage est souvent plus important qu'en création classique, coût de la redevance directe et indirecte (droit d'entrée, royalties...). Le montant du droit d'entrée sera proportionnel à la notoriété de la marque et à l’accompagnement proposé (durée formation,materiel mis a disposition…).

- La transmission sous contrôle : si le franchisé reste le propriétaire de son fond de commerce, une clause du contrat de franchise peut prévoir que le franchiseur donne son accord sur le choix du repreneur .

Conclusion : 

Des risques moins élevés, des chances de réussite accrues, mais un investissement financier plus lourd et des contraintes et des obligations qui peuvent être rédhibitoires auprès d'un créateur d'entreprise qui souhaite devenir son propre patron.

Indispensable : bien s'informer sur l'enseigne, rencontrer les franchisés du réseau, s'approprier  le DIP et le contrat de franchise, et enfin de faire conseiller et accompagner dans son projet.

Contact : franchise@lyon-metropole.cci.fr

Pour aller plus loin :

- Le Diagnostic Franchise pour tester son projet en ligne.

- Les réunions d’information « Créer son entreprise en franchise » animées par des experts franchise pour mieux appréhender le modèle économique de la franchise.

- Le Forum Franchise : l'événement annuel incontournable qui a lieu mi-octobre au Centre de Congrès de Lyon (Cité Internationale).

- L'annuaire des enseignes qui souhaitent se développer dans l’agglomération lyonnaise