Coronavirus : attention arnaques et cybermalveillance

Publié le MERCREDI 18 MARS 2020

Coronavirus : attention arnaques et cybermalveillance - CCI de Lyon

Depuis l’apparition des premiers cas de Coronavirus, les arnaques de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient. Ne relâchez pas votre attention

Il est important de rappeler :

  • qu’il n’existe pas à ce jour de vaccin, d’aliments, de purificateurs d’air, de lampes, de compléments alimentaires ni d’huiles essentielles… qui protègent ni ne permettent de guérir du Coronavirus. Dès lors toute présentation de produits (alimentaires ou non) affirmant protéger ou guérir du coronavirus relève de la pratique commerciale trompeuse ;

  • que les dépistages du Coronavirus sont uniquement effectués par les autorités sanitaires pour confirmer un diagnostic. Toute société ou individu vous proposant un dépistage n’est pas compétent en la matière ;

  • que des sites internet frauduleux cherchent à vendre des médicaments alléguant une efficacité contre le virus ou des médicaments destinés au traitement d’autres maladies (VIH, paludisme…) qui font l’objet de recherches dans le cadre de la lutte contre le virus. La vente de ces derniers n’est possible que sur prescription médicale et en pharmacie ; acquérir ces médicaments en ligne est illégal et peut vous exposer à des risques graves pour votre santé  (effets indésirables voire faux médicaments) ;

  • que la vente en ligne de paracétamol a été suspendue (voir ci-dessous le lien vers le site de l’ANSM), et que les annonces sur internet proposant ce médicament sont donc frauduleuses ;

  • que les attestations de déplacement sont faites soit sur l'honneur, soit par l'employeur. Elles sont gratuites. Ne vous laissez pas séduire par des sites qui proposent de vous délivrer des attestations de déplacement contre rémunération, il s'agit d'arnaques.
    Attention également pour les sites proposant d’éditer une version numérique de cette attestation : vous êtes susceptibles de fournir des données personnelles particulièrement sensibles. 

  • que la décontamination des logements privés n’est pas prévue à ce jour par les services de l’État. Les personnes prétextant une décontamination obligatoire n’y sont pas habilitées et cherchent à s’introduire à votre domicile frauduleusement.

  • ATTENTION : Si vous êtes contacté par ACTUALITES CCI, ou ACTU-CCI, ou BCI (Bureau du commerce International), sachez que le réseau des CCI n'est en rien concerné, les informations et services délivrés ne sont pas approuvées par les Chambres de Commerce et d'Industrie. En cas de problème, vous pouvez envoyer un mail à juridique@ccifrance.fr .

Arnaques à la commande de matériel médical

Profitant de la situation de crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, des individus malveillants réussissent à déjouer la vigilance de sociétés françaises en promettant la livraison de stocks importants de matériel médical. La nationalité française d’un potentiel fournisseur ou les relations historiques avec un partenaire commercial ne doivent pas faire baisser la vigilance.
La promesse de livraisons rapides, hors du cadre de la coopération internationale récemment mise en place, à des sociétés françaises par des entreprises étrangères, principalement asiatiques, ou qui se présentent comme les relais d’entreprises étrangères, doit susciter la méfiance, notamment dans un contexte de très forte demande mondiale.
En outre, les démarches insistantes et l’usage d’arguments visant à encourager l’entreprise à passer rapidement commande doivent également alerter.

> Consulter l'alerte Flash Infogérence du Ministère de l'Interieur (pdf)

Arnaques informatiques - cyberattaques :

- Beaucoup d'entreprise doivent mettre en place le télétravail pour leurs salariés : Recommandations de sécurité informatique pour le télétravail en situation de crise sur le site gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr

– Soyez attentifs aux fausses commandes ou aux modifications de virements bancaires frauduleux : L’accroissement de l’usage du télétravail et de la dématérialisation des procédures qui en découlent, associé aux difficultés économiques inhérentes à la situation de crise du CORONAVIRUS – COVID19 présentent un risque accru d’escroqueries à la fausse commande ou aux modifications de coordonnées de virement bancaire (FOVI/BEC) en usurpant l’identité d’un employé pour récupérer son salaire ou d’un fournisseur pour régler les factures ou encore émanant d’un dirigeant sous le sceau du secret. Avant toute prise en compte de commande suspecte, de demande de changement de RIB ou de demande de virement « exceptionnel », faites confirmer en contactant directement le demandeur et faites valider l’opération par votre hiérarchie.

– Ne baissez pas la garde, au contraire, montez-là ! L’activité des entreprises et des organisations est déjà impactée par la crise du CORONAVIRUS – COVID19. La préservation de leurs actifs doit donc relever de la priorité de tous et aux premiers rangs desquelles la préservation de la sécurité de leurs systèmes d’information qui sont souvent au coeur de leur fonctionnement. Une intensification des cyber attaques de type «vol de données » et/ou rançongiciels (ransomware) sur les réseaux d’entreprises, cherchant à jouer sur leur possible baisse de vigilance ou défaut d’organisation, est donc prévisible. Les mesures de sécurité visant à détecter ou éviter les cyber attaques doivent donc être renforcées : mises à jour de sécurité, renforcement des procédures d’authentification pour le télétravail, supervision de sécurité, sensibilisation du personnel…

Appliquez les gestes élémentaires de cybersécurité pour rester au mieux protégés :

– Ne vous précipitez pas et prenez toujours le temps de la réflexion/confirmation
– Faites régulièrement des sauvegardes de vos données (ordinateurs, téléphone…) et gardez en une copie déconnectée
– Appliquez les mises à jour de sécurité sur vos équipements connectés (serveurs, ordinateurs, téléphones…) dès qu’elles sont disponibles
– Utilisez des mots de passe uniques et solides et activez la double authentification chaque fois que possible.

Contact : 

- Pour le département du Rhône : Pour toute information contactez la cellule de prévention technique de la malveillance du Rhône (CPTM) cptm.ggd69@gendarmerie.interieur.gouv.fr  

Sources : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/arnaques-liees-au-coronavirus

pdf-rouge Prévention cybermenaces COVID-19 (Groupement de la gendarmerie départementale du Rhone)

et cybermailveillance.gouv.fr

Cellule d'appui

Pour connaître les mesures de soutien aux entreprises, consultez notre page : Coronavirus : la CCI vous informe